Les syndicats membres de la CSN des Laurentides refusent la privatisation

Campagne Ma place en santé et services sociaux, j’y tiens!

 

(Saint-Jérôme, 25 juillet 2016) – Témoins des impacts des coupes du gouvernement dans le réseau de la santé et des services sociaux, les syndicats membres de la CSN des Laurentides participent à une campagne nationale qui dénonce les tentatives de privatisation du gouvernement.

 

2016-07-18 Antoine-Labelle

 

Depuis le début du mois de juillet, des kiosques d’information se tiennent dans divers établissements de la santé des Laurentides, du nord au sud de la région, afin de réaffirmer qu’il est faux de croire que les compressions et coupes gouvernementales n’ont pas d’impact sur les services à la population. De plus, la réorganisation précipitée préconisée par les administrations et effectuée sans réelle consultation surcharge les travailleuses et travailleurs du réseau déjà essoufflés.

1,8 milliard $ de surplus sur le dos des services publics

Le gouvernement se targue d’avoir dégagé des millions en surplus. « Faut-il rappeler que plus de 4 milliards de compressions sont le résultat des mesures d’austérité? Il n’y a pas de miracle, il y a des gens qui payent et ce ne sont pas les grandes entreprises qui pourtant bénéficient d’une main-d’oeuvre éduquée et soignée », affirme Chantal Maillé, présidente du Conseil central des Laurentides CSN.

« Il apparait clairement que la stratégie du gouvernement vise à malmener le réseau public, lui ôter ses ressources pour ensuite conclure qu’il fonctionne mal et qu’il faut référer au secteur privé. Il est inconcevable que la première option soit de permettre l’ouverture de cliniques privées à grande échelle qui profitent de la référence de médecins qui dirigent rapidement les patients vers leurs cliniques payantes, au détriment des CLSC, par exemple », ajoute-t-elle.

Partout dans les Laurentides

« Les travailleuses et travailleurs ont à coeur le réseau public et c’est pourquoi les syndicats membres de la CSN continueront de le dire », confirme la présidente. Ainsi, les syndicats des secteurs de Thérèse-de-Blainville, Deux-Montagnes, Saint-Jérôme et Antoine-Labelle ont amorcé la campagne et d’autres la poursuivront à la grandeur des Laurentides. Ils ne baisseront pas les bras et ne laisseront certainement pas le champ libre au ministre Barrette et à son gouvernement.

La population, les usagers ou bénéficiaires sont invités à consulter l’information sur le site de la campagne afin d’en connaître plus sur les conséquences des mesures gouvernementales.

https://www.csn.qc.ca/ma-place-en-sante/

Pour information : Josée Chapdelaine, conseillère syndicale 450 438-4196

http://www.nordinfo.com/Actualites/2016-07-26/article-4598581/Les-syndicats-CSN-des-Laurentides-refusent-la-privatisation%26nbsp%3B/1

 

2016-07-08 Thérèse-de-Blainville St-Jérôme 2016-07-20Deux-Montagnes 2016-07-19a Deux-Montagnes général