Les employés CSN du centre d’hébergement le Boisé de Sainte-Thérèse auront de meilleures conditions

Entente négociée adoptée

 

(Sainte-Thérèse, le 14 octobre 2016) – Une entente est intervenue au terme d’une ultime rencontre de négociation entre la direction du Boisé et le Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement de la région des Laurentides – CSN, et avant que des moyens de pression ne soient déclenchés. Celle-ci a été adoptée en assemblée générale à Sainte-Thérèse, hier le 13 octobre.

« L’entente qui vient d’être conclue respecte les quatre demandes de la négociation coordonnée, dont l’augmentation de 1,50 $ l’heure sur trois ans et la durée de la convention collective qui s’échelonnera jusqu’au 31 mars 2018. Il s’agit d’une excellente nouvelle qui vient consolider les gains que nous continuons à obtenir dans le cadre de la négociation coordonnée regroupant 42 syndicats de la CSN à travers le Québec », explique d’entrée de jeu Marie-Christine Delsart, présidente du syndicat.

Notons d’ailleurs qu’une autre entente a également été conclue le 13 octobre au domaine des Pionniers en Abitibi, ce qui porte à 17 le nombre d’ententes conclues jusqu’à maintenant dans le cadre de cette négociation à l’échelle provinciale.

Des améliorations importantes

En plus des gains de la négociation coordonnée, la nouvelle convention collective inclut l’ajout de clauses qui, notamment, ajouteront la possibilité d’une retraite progressive. Du côté monétaire, un jour de congé supplémentaire et un montant forfaitaire en compensation de l’inflation ont été convenus en plus d’une augmentation de 1,50 $ l’heure pour tous les postes d’ici le 31 mars 2018. « Le syndicat avait opté pour une diminution de l’écart salarial entre les différents postes et un premier pas a été franchi. Nous en sommes fiers, car toutes et tous contribuent au bien-être des bénéficiaires », ajoute la présidente, Mme Delsart.

Le gouvernement devrait reconnaître l’apport réel des travailleurs en centre d’hébergement privé

De manière plus générale, bien que le règlement à la résidence Le Boisé soit positif, il n’en reste pas moins que ces travailleuses et travailleurs sont aussi aux prises avec des responsabilités et une charge de travail qui méritent reconnaissance. « La CSN connaît les particularités de ce milieu entre le privé et les lits subventionnés par le gouvernement, mais il n’est pas question d’accepter qu’il en profite pour faire des économies sur le dos du personnel de ces résidences privées », souligne David Deschatelets, vice-président régional de la FSSS–CSN.

À propos de la CSN

La CSN est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux avec plus de 120 000 membres. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

 

Pour information :
Josée Chapdelaine, conseillère syndicale
Conseil central des Laurentides (CSN)
450 438-4196

 

DSCN5216

de gauche à droite, du Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement de la région des Laurentides CSN,  Mélanie Paré secrétaire, Florence Lemire vice-présidente, Marie-Christine Delsart présidente, Nicole Tremblay déléguée et David Deschatelets vice-président FSSS-CSN de même que Julie Lachapelle conseillère syndicale.

 

Cime-FM   http://www.cime.fm/actualites/nouvelles/de-meilleures-conditions-pour-les-employes-csn-du–798790.html

Cime-FM   http://www.cime.fm/actualite/nouvelles/nouveau-contrat-de-travail-pour-les-employ-s-du-c-799196.html