Fierté Montréal

Saint-Jérôme, le 25 juin 2015.

À tous les membres des exécutifs de nos syndicats CSN,

Bonjour,

Chaque année, Fierté Montréal accueille près de 400 000 visiteurs locaux et internationaux, qui participent à diverses activités communautaires et culturelles comprenant notamment le Défilé de la fierté et la Journée communautaire. Fondé en 2007, à l’initiative des communautés LGBT, Fierté Montréal est aujourd’hui le plus grand rassemblement LGBT de toute la francophonie.

Lors du dernier conseil confédéral, une rencontre des responsables du dossier LGBT a eu lieu et un budget a été alloué pour le transport afin de prendre part au Défilé de la fierté 2015 qui se tiendra au mois d’août, à Montréal.

Même si au cours des dernières années au Canada et au Québec les droits des lesbiennes, des gais, des bisexuels-les et des transgenres (LGBT) ont beaucoup progressé, plus spécifiquement ceux des personnes homosexuelles, il demeure encore  de nombreux préjugés dans notre société́. Nos milieux de travail et syndicaux ne font pas exception. Par cette activité, le CCSNL veut démontrer sa solidarité et son appui à la mission de l’organisme ayant principalement comme objectif de  soutenir et de promouvoir les communautés LGBT locales, tout en servant de phare d’espoir pour les communautés qui vivent de l’injustice à travers le monde.

C’est dans le cadre de cette démarche que le CCSNL vous invite à la  9e édition  de ce défilé festif et familial. Pour une troisième année consécutive, le thème du Défilé de la fierté s’inspire  du drapeau arc-en-ciel et la couleur mise de l’avant cette année est le jaune, symbolisant l’énergie et la lumière.

Vous comprendrez que pour une question de logistique, j’aimerais que vous communiquiez avec moi avant le 25 juillet, soit par courriel ou au numéro 450 438-4197, pour m’indiquer votre nom, votre numéro de téléphone ainsi que le nombre de personnes de votre syndicat qui désirent participer.

Dans la première semaine du mois d’août, je communiquerai avec vous pour vous transmettre plus de détails concernant le déroulement de cette journée.

Lieu :                    Montréal
Quand :                Dimanche 16 août
Heure :                 Le défilé débute à 13h.

Départ à l’angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Guy. Le défilé parcourra le centre-ville vers l’Est, pour prendre fin rue Sanguinet. Les spectateurs pourront ensuite poursuivre la marche en direction de la place Émilie-Gamelin, où se tiendront le MÉGA T-DANCE et le spectacle de clôture.

En terminant, je tiens à remercier le comité national LGBT ainsi que la CSN dans ce dossier.

 

Syndicalement,

Michel Morency
4e v.p du CCSNL
Responsable du dossier LGBT
mmorencyccsnl@gmail.com
Tél : 450-438-4197

 

 

Les établissements du secteur public – À vendre?

Edifice Marcel-Larocque

 

 

(St-Jérôme, 1er juillet 2015)

Les syndicats CSN de la région des Laurentides, représentant près de 10 000 salarié-es des réseaux publics de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des organismes gouvernementaux ont installé, aujourd’hui, des affiches « à vendre » devant leur établissement.

Si ces propriétés publiques ne sont pas formellement à vendre, il demeure que les services qui y sont offerts sont de plus en plus considérés comme « des biens comme les autres » par nos gouvernements qui se soucient de moins en moins de l’accessibilité à ces services pour la population en général. La CSN profite ainsi du 1er juillet, jour de déménagement pour une bonne partie de la population, pour souligner la migration tranquille du secteur public vers le secteur privé. Les citoyennes et les citoyens auront-ils toujours droit à ces services névralgiques?

Contrer la privatisation

« L’accessibilité, l’universalité, voire la qualité de nos services publics est de plus en plus remise en cause, que ce soit directement, en les confiant au secteur privé, ou indirectement, par une suite de compressions budgétaires et de réorganisations dans les réseaux, explique la présidente du Conseil central des Laurentides, Louise Jetté. « En négociation, nous réclamons des mécanismes pour contrer la privatisation systématique de nos services publics. Les réponses du gouvernement sont extrêmement décevantes. Pourtant, nous sommes convaincus que dans bien des cas le secteur public peut faire mieux et à moindre coup que le secteur privé. Pourquoi le gouvernement refuse-t-il de considérer les solutions de rechange publiques à la privatisation que nous proposons? »

Les solutions sont entre nos mains

Pour les syndicats, la marchandisation de nos services publics relève du mirage. De prime abord, on peut avoir l’impression de réaliser une bonne affaire en confiant ces services à des entreprises privées, mais à moyen terme, avec la perte d’expertise interne que cela entraîne, le secteur public finit par se retrouver l’otage de quelques entreprises en situation de contrôle du marché.

En négociation, les syndicats de la CSN réclament également qu’on trouve des solutions aux problèmes qu’expérimentent les établissements incapables d’attirer la relève et de retenir l’expertise à cause de conditions de travail et des salaires non concurrentiels par rapport aux autres secteurs économiques,

À propos de la CSN

La Confédération des syndicats nationaux, ce sont 2000 syndicats et plus de 325 000 travailleuses et travailleurs québécois de toutes les sphères d’activités, dont 170 000 dans le secteur public.

Centre d'hébergement L'Auberge Centre d'hébergement Youville Centre hospitalier Antoine-Labelle CHSLD St-Jovite Hôpital Laurentien Polyvalente des Monts à Ste-Agathe Polyvalente St-Joseph à Mont-Laurier