Une première convention collective pour les travailleuses du CPE les bonheurs de Sophie

logo_fsss
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

UNE PREMIÈRE CONVENTION COLLECTIVE POUR LES TRAVAILLEUSES DU CPE LES BONHEURS DE SOPHIE

(Saint-Jérôme – Le 25 juin 2014) – Syndiqués depuis le 11 avril 2014, il n’aura fallu que deux séances de travail et de négociation et moins de trois mois aux travailleuses et travailleurs du CPE Les bonheurs de Sophie, de Ste-Sophie, pour convenir d’une convention collective avec la direction du CPE.

Bien que le temps accordé à la négociation a été court et qu’il s’agisse d’une première convention, les travailleuses résolues bénéficieront des mêmes conditions que leurs consoeurs et confrères syndiqués à la CSN de la région. En effet, le règlement permet maintenant des règles claires quant aux choix de vacances et de groupes, mais aussi la reconnaissance du rôle des éducatrices et de l’ensemble du personnel dans la mission pédagogique du CPE, tout en intégrant les avantages monétaires reconnus nationalement et régionalement.

« Nous avons ici la preuve qu’il est possible de régler rapidement une convention qui respecte les standards déjà négociés. De plus, nous avons la conviction que nous pourrons, dans cet esprit, établir des relations de travail sereines, souligne Danielle Deschatelets, présidente du Syndicat des travailleuses en CPE région Laurentides – CSN.

Les bonheurs de Sophie, les malheurs des Amis de Lorraine et de l’Antre-Temps

Parallèlement, se déroulent depuis plus d’un an, deux autres négociations de première convention collective au CPE Les petits amis de Lorraine et au CPE L’Antre-Temps de la région de Tremblant. Malgré plusieurs séances de négociation, les employeurs refusent toujours d’intégrer les standards régionaux aux conventions collectives, prétextant des limitations financières, bien qu’ils disposent du même financement que les CPE de plus petite taille tel celui de Ste-Sophie.

“Il est étonnant de constater que des CPE disposant de revenus équivalents par enfant préfèrent utiliser le financement pour payer une structure administrative composée de plusieurs directrices au détriment du service et des conditions de leurs intervenantes de premier plan : les éducatrices et le personnel en lien direct avec les enfants”, s’inquiète Mme Deschatelets.

D’un point de vue plus stratégique, le syndicat se questionne également sur les réelles motivations de ces employeurs représentés par l’AQCPE. Il serait déplorable que cette association tente de se faire du capital politique auprès d’employeurs représentés par d’autres associations sur le dos des travailleuses et travailleurs des CPE Les amis de Lorraine et de L’Antre-Temps. “Si tel est le cas, cette attitude ne ferait que renforcer l’idée que les CPE sont une ‘business’ financée par le gouvernement et par les citoyens. Pourtant, bien des défis attendent les CPE qui sont devenus un service incontournable pour les citoyens. Le STCPERL est prêt à les relever”, confirme la présidente du syndicat.

Le Syndicat des travailleuses en CPE Région Laurentides (CSN) représente plus de 800 membres et est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN (FSSS-CSN) et au Conseil central des Laurentides CSN.

-30-

Pour information :
Josée Chapdelaine
Conseillère syndicale
Téléphone : 450 438-4196

photo

Mobilisation contre les coupes en santé au CSSS des Sommets

Source : Confédération des syndicats nationaux (CSN)

Invitation aux médias

Mobilisation contre les coupes en santé au CSSS des Sommets

(Montréal, le 12 juin 2014) – Les trois syndicats du CSSS des Sommets (deux CSN et un APTS) se mobilisent dans le cadre d’un BBQ intersyndical, qui vise à dénoncer les compressions budgétaires actuelles et celles qui sont anticipées au CSSS des Sommets depuis le dernier budget Leitao.

Possibilités d’entrevues notamment avec des élus nationaux de la CSN et des représentants des syndicats du CSSS de Sainte-Agathe.

Date : 13 juin
Heure : 12h pour le point de presse
Endroit : CSSS des Sommets, derrière le Pavillon Philippe-Lapointe, au 234 rue Saint-Vincent, Sainte-Agathe-des-Monts
Qui : Jacques Létourneau, président de la CSN
Jeff Begley, président de la FSSS–CSN
Nadine Lambert, vice-présidente de la FSSS–CSN
Louise Jetté, présidente du Conseil central des syndicats nationaux des Laurentides

-30-

Renseignements :
Thierry Larivière, Service des communications de la CSN
Cellulaire : 514 704-3297; bureau : 514 598-2159.
Thierry.Lariviere@csn.qc.ca